Appuyez sur "Entrée" pour passer au contenu

Les Cars Drouin Frères

Charles Drouin commence en 1912 avec un camion, puis il ajoute son premier autocar en 1922. Ensuite, avec ses deux frères Louis et Pierre une société a été fondée à Nantes en 1928. L’entreprise Drouin Frères desservait le Val de Loire et l’ouest de la France depuis nombreuses années. Les opérations comprenaient à la fois les passagers et les marchandises et les autobus et les camions contribuaient à la vie économique de la région. C’était une entreprise familiale croissante au fil des ans avec des parcours allant de Nantes aussi loin que Laval, Rennes, Vannes et Quiberon. Le siège se trouvait dans la rue de Rennes à Nantes avec des bureaux à Chateaubriant, La Baule et St Nazaire.

En 1952 la société ouvrre des agences de voyages à Nantes, Rennes, La Baule et Concarneau. Un itinéraire touristique estivale en quelque sorte unique a été assuré entre La Baule et Genève en Suisse de 1955 à 1968. Longeant la vallée de la Loire avec ses châteaux, ce fut un voyage de deux jours avec un arrêt pour la nuit à Nevers en direction est ou vers l’ouest à Bourges. D’habitude il y avait deux ou trois départs par semaine dans chaque direction.

La société Drouin Freres continue jusqu’à la fin des années soixante, puis en 1968 une nouvelle société publique a été créée, la Compagnie Française des Transports Drouin. Cela a continué la marque Transports Drouin avec un logo TD. Paul Drouin a repris la gestion des affaires des trois frères fondateurs. Les activités d’autobus et d’autocars ont été mis en une société dédiée en 1975: TTO (Transports et Tourisme de l ‘Ouest). En plus des lignes interurbaines ils ont exploite les autobus urbains de Sainte-Nazaire jusqu’en 1984. Les opérations de TTO ont passées à Cariane en 1989, sous nom Cariane Atlantique, avec dépôts à Nantes, Chateaubriant, La Baule, Rennes, Laval et Vannes. Cariane était une filiale de SCETA, qui était la filiale de transport routier des voyageurs de la SNCF.

Le dépôt de Rennes a été vendu à TAE (Transports Armor Express). Cela avait été une autre importante entreprise familiale, Autocars de Saint-Henis à Rennes, jusqu’à devenant TAE en 1981. Quelques années plus tard (au milieu des années 1990) TAE a été acquise en partie par le groupe Cariane, qu’on croit était à l’époque que la partie de l’exploitation TTO en Ille- et-Vilaine a passé à TAE. Le nom TAE a été conservé par Cariane, et une reprise complète est venu par suite.

Lorsque Cariane a fusionné avec Keolis (financé par VIA-GTI) une troisième société en Bretagne est apparu dans le groupe: les Courriers Bretons (Saint-Malo). Les trois sociétés ont gardé leurs noms individuels jusqu’en 2007 ou 2008, lorsque Keolis a décidé de continuer en utilisant son propre nom. Nous avons donc maintenant:

Keolis Atlantique (ex Cariane Atlantique)
Keolis Armor (ex Transport Armor Express), y compris Transports Georges de Dinard
Keolis Emeraude (ex Courriers Bretons – en fait toujours partie du «groupe» ayant été une société de SGTD; SGTD est devenu VIA, qui est devenu Keolis).

La famille Drouin ont conservé leurs importants transports routiers fret et colis jusqu’à mise sous séquestre en 1996 après six ans de pertes. Les opérations de fret était ensuite transmis à Ziegler, le groupe de transport et de l’entreposage belge, qui a acquis 12 dépôts, 147 employés et le nom de Transports Drouin.

Propulsé par Châteaubriant Actualités et Alain Moreau © 2019 - Tous droits réservés sauf mention.